Ses documents

Validé le ven. 15 avril 2011 Incendies de forêt

Avec le soleil reviennent les incendies de forêt.

Je reste persuadée qu'il s'agit pour la plupart d'incendies volontaires.

  • Soit pour nettoyer le sol des animaux et des végétaux nuisibles. Il est clair que certaines espèces détruisent les cultures, envahissent les terres et ne génèrent que pertes et tracas. Ils sont nombreux, n'ont plus de prédateurs. Parfois ce sont des espèces incluses dans un écosystème précaire, diversifiant uniquement la biodiversité.
  • Soit ces incendies sont là pour que certains récupèrent les terres brûlées et construisent, sans vergogne et sans tenir compte de la biodiversité détruite dans l'incendie, des immeubles ou autres maisons secondaires.

L'accès a une résidence secondaire est donc à ce prix-là !

Validé le mer. 20 avril 2011 Scandaleux!

Il est des abus de tout et nous, pauvres mortels, nous continuons à faire comme si de rien n'était.

La préservation de la biodiversité, sa gestion et sa prise en compte dans les stratégies de développement des entreprises ou des grands groupes ont un coût financier énorme.

Alors comment faire pour obtenir un financement digne de ce nom quand on est une petite association, une PME ou encore une collectivé territoriale et qu'on veut agir pour la planète?

Certains ont l'art et la manière de prendre du vieux pour en faire du neuf!  Certains gouvernements et organisations internationales viennent de promettre de débloquer 550 millions d'euros pour aider à la reconstruction du sarcophage de la vieille centrale nucléaire de Tchernobyl!*

Scandaleux que cette promesse de remettre en danger l'environnement par la mise en servcie de ce débri de centrale qui a causé tant de dégâts encore mesurables à l'heure actuelle!

Scandaleux de débourser autant d'euros alors que les espèces faisant partie de l'écosystème ukrénien aurait besoin de ce financement pour reconstruire une parcelle de terre agricole sans danger pour la santé de toutes les espèces.

Scandaleux!

*Article lu dans le gratuit 20 minutes ce mercredi 20 avril 2011

Validé le jeu. 21 avril 2011 Chikungunya

Il paraît que le moustique mortellement actif est de retour. Je veux parler du chikungunya, le super moustique réunionnais.

Une espèce terrible pour les autres partenaires de son écosystème. Alors que faut-il faire dans ce cas-là ? Prendre le taureau par les antennes et le rayer de la surface de la terre ?

On peut se poser la question de son utilité à ce moustique.

A qui ou à quoi sert-il à part à rendre mortellement malades boeufs et hommes qui croisent son chemin. Ces insectes au bruit terrifiant la nuit sont porteurs d'un virus très nocif. Et les condictions climatiques des pays de l'océan indien voire bientôt le nord de l'Europe avec le réchauffement climatique favorisent la prolifération du Chichi (Chikungunya).

Donc comme ce sont toujours les mêmes qui souffrent de la crise alimentaire et de pauvreté extrême et qui se récupèrent ce type de problème sanitaire en plus de tous les autres, je propose l'éradication totale et définitve du chikungunya!!! pour sauver une partie de la biodiversité réunionnaise.
 

Validé le dim. 24 avril 2011 Les bandes dessinées

J'aime la littérature et lire sur tout support là où il y a des mots et des dessins donc des BD.

Et j'aime faire des recherches et partager le résultat de mes recherches. Là, je suis allée chercher dans mes BD, si les auteurs parlaient de la nature, de la biodiversité, des écosystèmes et comment ils en parlaient.

Le premier choix a été le reprendre toute ma collection de Tintin. Ce petit bonhomme reporter a un animal qu'il préserve. On le voit parfois lui donner à manger, le porter pour lui éviter de finir en nourriture pour animal féroce. Il est toujours récompensé par son gentil maître, surtout quand le gentil chien lui sauve la vie!

De l'autre côté, il y a Tintin qui voyage à droite et à gauche et qui, par la force des choses, en vient à tuer des animaux ou à couper énergiquement des herbes, des talus, souvent pour sa survie. Alors je me suis demandée si Hergé avait à l'idée que même dans une bande dessinée, il y avait dans la nature dessinée un écosystème qui s'était développé si on veut coller à la réalité. Et que les images vues et revues et re-re-re vues ont été parfois les seules images d'environnement pour des générations entières de bambins en mal de nature et d'aventure. Elles ont fait partie de toute une éducation; mais certainement pas une éducation à la préservation et au respect des animaux dans leur milieu naturel qui plus est!

La question de la formation du citoyen influencé par des lectures infantiles terrifiantes où tuer des animaux dans leur pays serait sans conséquence sur l'écosystème et sur les services liés à cet environnement est une question primordiale.

La légèreté avec laquelle certains auteurs traitent la biodiversité est édifiante. Je comprends pourquoi il y a si peu de personnes au journée de la Terre ou au débat sur des questions importantes telle que "qui paye pour la biodiversité?"

Laissons ce petit reporter à ses articles et continuons à être vigilants!!

Validé le mer. 27 avril 2011 Prime à la casse...

La prime à la casse pour les voitures trop vieilles et moches, d'une valeur d'environ 1000 €, datant de décembre 2008, afin de soutenir les ventes de voitures neuves qui polluent beaucoup moins, véhicules dits "propres", et en échange de votre ancienne voiture que vous cedez à la casse pour destruction et recyclage ...

On peut poser la question suivante :

Que deviennent ces voitures en fin de vie ?

Donc après cette superbe occasion de faire du bien à l'environnement, enfin sous couvert de connaître excatement ce que deviennent les vieilles voitures, donc à cette occasion de faire le bien s'ajoute le super bonus dit écologique si le véhicule neuf acheté émet au maximum 130 grammes de CO²/km.

Belle mesure financière supplémentaire pour les consommateurs.

L'arrêt de cette prime à la casse en janvier dernier a fait naître un autre type d'arnaque qui donne bonne conscience à tous ceux qui ne savent pas comment faire pour préserver la biodiversité et l'environnement :

la prime à la casse pour les vieilles chaudières!

Cette prime à la casse des chaudières usagées ou mal entretenues est créée pour faire prendre conscience aux gens qu'il est grand temps de penser à l'environnement en s'équipant de chaudières moins polluantes, et surtout plus sûres.

Néanmoins, il faut quand même préciser qu'il y a obligation à maintenir en forme tous les équipements au fioul ou autres instruments utlisant des combustibles dangeureux pour la santé du fait d'émanations toxiques si mauvais entretiens ou entretiens négligés.

Alors que vont devenir ces chaudières remplacées par des neuves ?

Quel avenir pour les sols qui vont accueillir les débris encrassés de fioul ?

Où vont-ils les envoyer ? Dans certains pays d'Afrique servant de poubelles gigantesques pour stocker tout ce que les enteprises ne veulent pas ou/et ne savent pas quoi faire ?

Pas grave si c'est là-bas que ça explose....

Les chaudières qui ne marchent qu'au fioul qu'on ne trouve pas, fioul qui sera remplacé par un combustible quelconque...

Et en plus que faire d'une chaudière dans un pays qui valse en permanence avec les 25°?

Validé le ven. 29 avril 2011 Une île pour les lémuriens

Il y a vraiment des claques qui se perdent ! Heureusement mis à part le bruit, elles ne gènent en rien la biodiversité!

Comment un PDG, même s'il est PDG d'une grosse firme comme Virgin pour ne pas le citer, peut se donner bonne conscience en offrant aux lémuriens une de ces îles des Caraïbes?

Déjà, comment un seul et unique homme peut-il posséder des îles et en faire don comme ça, comme si de rien n'était !

La procédure : on va donc inclure des lémuriens dans l'île donnée à cet effet car il sont en voie de disparition ; cela s'appelle repeupler.

Mais les agents de ce PDG ont oublié qu'il ne s'agit pas seulement de prendre des espèces et de les transposer dans un autre lieu, histoire de remonter la courbe de la natalité de l'espèces en question.

Toute espèce déplacée risque

  • soit de détruire l'écosystème qui existe déjà, par un certain nombre de bactéries et de contagions, qu'elle apporte avec elle et qui est insupportables aux espèces en place,
  • soit  de ne pas supporter les écosystèmes en place, ne pas pouvoir s'adpater et tirer parti de l'environnement, ne pas pouvoir se créer un nouvel écosystème bénéfique à sa reproduction.

Voilà je suis certaine que ça partait d'un bon sentiment, mais il faut quand même un peu réfléchir à ce qu'on fait avec la nature. On ne peut pas faire n'importe quoi sous pretexte qu'on est un PDG d'une grand firme.

Enfin, d'un autre côté, les lémuriens vont avoir peut-être une seconde chance pour vivre en paix !

Validé le mar. 17 mai 2011 Fête de la nature 2011

Je viens d’apprendre que la nature avait une fête. Elle se déroule du 18 au 22 mai 2011 mettant en joie plus de 5000 sorties nature. On peut déposer sur le site un témoignage, une photo ou une vidéo. Est-ce que ça ne ressemble pas à mabiodiversite.fr ? un concept très proche dans tous les cas.

Il n’empêche que la nature est porteuse de projets, d’événements et de service. Un moyen de faire valoir ce que le nature met à notre disposition.

En fait, c’est la 5èmeédition de la fête de cette nature, elle regroupe les 42 réseaux publics et associatifs de protection de la nature.

Savez-vous qu’elle existe depuis 2007 ? Que depuis tout ce temps, des personnes honorent et découvrent par des jeux et des prises de conscience que la nature n’est pas seulement un garde ressource pour le monde mais elle est aussi un lieu à fêter, donc à lui reconnaître un bénéfice. Peut-on le chiffrer ? L’inventorier ? Le mettre dans la balance du budget alloué aux collectivités territoriales pour la préservation de la nature et de l'environnement ?

Mais ça veut dire quoi la fête de la nature ?

Est-ce un moyen de plus pour parler de manière pédagogique de la nature ?
Est-ce qu’en fêtant la nature, on préserve aussi la biodiversité ? Existe-t-il une confusion entre nature et biodiversité ? Laquelle est dépendante ou émane de l’autre ?
Est-ce que la nature a besoin d’une fête pour se souvenir que son réservoir n’est pas illimité enfin pour l’espèce humaine ?

La nature a besoin qu’on la respecte un peu chaque jour et pas seulement du 18 au 22 mai.

Ce qui est bien pour la fête de la nature c’est qu’une fois les gens partis, après le 22 mai, elle reprendra sa place suprême si elle arrive à panser ses plaies laissées par des visiteurs parfois irrespectueux !

Fête de la nature du 18 au 22 mai dans toute la France et Outre-mer sur le site :
http://www.fetedelanature.com/le-projet/tout-savoir-sur-la-fete-de-la-nature

Validé le mer. 15 juin 2011 Araignée du soir

Les araignées ou Araneides sont des animaux très méconnus. Elles développent des phobies et on a tendance à les écraser dès qu'on en voit une!

Elles ne sont pas des insectes car elles ont "huit pattes et ne disposent ni d'ailes ni d'antennes ni de pièces masticatrices dans la bouche. Leurs yeux peuvent être simples ou multiples. Elles secrètent de la soie (une solution protéinée synthétisée par des glandes généralement situées à l’extrémité de l’abdomen) qui sert à produire le fil qui leur permet de se déplacer, de tisser leur toile ou des cocons emprisonnant leurs proies ou protégeant leurs œufs ou petits, voire de faire une réserve provisoire de sperme ou un dôme leur permettant de stocker de l’air sous l’eau douce.

De nombreuses espèces chassent librement et sans faire de toile, en se déplaçant, ou à l’affût, parfois dans un trou qui peut être construit comme un piège.

En tant que prédatrices, les araignées jouent un rôle majeur dans la régulation des populations d'insectes, et elles sont elles-mêmes régulées par des prédateurs souvent spécifiques (reptiles, oiseaux ou insectes.
Elles se sont adaptées à presque tous les milieux, de cavernicoles à montagneux, des milieux arctiques à équatoriaux. Seuls les eaux salées, les très hautes altitudes et les milieux très froids n’ont pas été colonisés par les Araneae."

Source: http://fr.wikipedia.org/wiki/Araneae

Les araignées sont indispensables dans une maison, elles attrapent les moucherons et les moustiques qui se prennent dans leur toile si solide. Elles éliminent de ce fait, de manière naturelle, ces petits insectes parfois si incommodants.

Et si vous devez vraiment écraser une araignée, et je ne vous le conseille pas, faites-le plutôt le soir car ne dit-on pas:
"Araignée du matin, chagrin - Araignée du soir, espoir"

Validé le sam. 16 juil. 2011 Des vacances «vertes»

Le Pavillon Bleu est un éco symbole. Il est l’emblème d'une qualité environnementale. Il est sans doute le label le plus connu. Il récompense et valorise tous les ans les communes, et environ 350 plages et à peu plus de 80 ports de plaisance, dédiés à la propreté des plages et partisans de l’éducation environnementale.
Le Pavillon Bleu se situe dans le cadre de la préservation et de l’amélioration de l’environnement telle que la gestion intelligente des déchets et de l’utilisation de l’eau, ou bien le fait d'avoir un équipement compatible avec une vie au camping réglementée, ou encore au développement de l’accessibilité aux différents pôles touristiques.

Le Pavillon bleu a été créé par l'Office français de la Fondation pour l'Education à l'Environnement en Europe en 1985.

Le Pavillon Bleu hissé sur une commune, il véhicule une image positive dynamique auprès des habitants permanents comme des touristes.

Le Pavillon Bleu est devenu une référence dans les domaines du tourisme "vert".

Sur les plages de nos vacances, soyons vigilants, restons proches du respect de la nature, de la préservation de l’environnement.
Les écosystèmes ne prennent pas de vacances.

Pour en savoir plus : http://fr.wikipedia.org/wiki/Pavillon_Bleu_d%27Europe

Validé le lun. 29 août 2011 Champignon dangeureux

Cette saison d’été 2011 alternant pluie (souvent) et soleil a été propice à l’éclosion de nombreux champignons.

Au cours de d’une randonnée dans la région de la Tarentaise, je suis tombée sur cette magnifique espèce de champignons à large bord et à la couleur attractive. Biens droits au milieu des herbes hautes, le rouge de leur chapeau étalait toute leur splendeur.

Une photographie s’imposant. Le guide est intervenu pour nous mettre en garde : Amanite Tue-Mouches !

Amanita muscaria ou amanite tue-mouches est donc un champignon nocif et parfois dangereux. Il est rarement mortel a ajouté le guide mais prudence.

La nature nous réserve mille et une surprises et comme toutes les autres espèces de l’écosystème de ce champignon, nous pouvons être victime de son aspect charmeur.

Pour en savoir plus: http://fr.wikipedia.org/wiki/Amanite_tue-mouches

Validé le lun. 29 août 2011 Amanite tue-mouches

Validé le lun. 19 sept. 2011 Le Grand Paris

En surfant sur le Net à la recherche d’informations concernant le projet du Grand Paris et sa gestion de la biodiversité, j’ai trouvé le site gouvernemental du projet et la rubrique « le regard des architectes »

Autour de la thématique « Espaces verts », le site propose de découvrir ce que les 10 équipes pluridisciplinaires proposaient dans le cadre de la consultation internationale.

Je n’ai retenu que cette petite partie où les architectes font part de leur point de vue sur le Grand Paris ; ce projet devant répondre à des enjeux fondamentaux tels que par exemple la place de la nature dans la ville.

De Castro Denissof Casi. Le titre de sa vision : Flânerie et biodiversité.

"Parcs, jardins et promenades : la flânerie autorisée

Dans une métropole où la flânerie participe du plaisir d’habiter, nous souhaitons proposer de nouveaux espaces de déambulation, en plus des parcs, jardins et squares existants. Des promenades piétonnes fabriquent des liaisons douces et mettent en valeur des sites paysagers existants. Les berges du fleuve et des rivières, les quais des canaux, les bords de routes nationales, les trottoirs des grands boulevards, la route des forts, les chemins de grandes randonnées, les abords du nouveau Tramway du Grand Paris deviennent autant de lieux disponibles pour les badauds.

Biodiversité et agriculture urbaine

La métropole a cette caractéristique d’être aussi le lieu de l’agriculture urbaine, des jardins partagés et des fermes modèles étroitement imbriqués à l’urbain. C’est aussi le lieu possible du sauvetage de la biodiversité, jardins verticaux, faunes singulières à l’aise dans les friches de l’agglomération comme aujourd’hui sur la petite ceinture. La métropole est le lieu richissime de la campagne en ville."

Edifiant ! Le Grand Paris est en marche, la réalisation de ses grands projets aussi. Alors attendons de voir si la biodiversité sera effectivement prise en compte dans ce grand projet.

Pour en savoir plus http://www.mon-grandparis.fr/?q=le-regard-des-architectes

Validé le lun. 03 oct. 2011 Opération EcoleNature

Une intiative à noter entrant dans le cadre de la formation à l'enivironnement et à la préservation de la biodiversité tout au long de la vie

Alliance Carton Nature (ACN) lance sa 4ème édition de l’opération
EcoleNature. L’initiative, à laquelle ont participé l’an dernier 16 000 élèves de 372 écoles. Elle vise à accompagner les enseignants de classes de primaire dans leurs actions de sensibilisation à l’environnement, au geste de tri et au recyclage des briques alimentaires.

Un kit pédagogique existe afin de mener en classe des ateliers ludiques centrés sur les problématiques environnementales. Outre ce kit, l’enseignant peut également faire participer ses élèves à une collecte et/ou à un concours de créations réalisées à partir de briques alimentaires afin de mettre à profit leur esprit créatif.

Pour en savoir plus aller directement sur le site www.ecolenature.fA

Validé le jeu. 17 nov. 2011 Nature en automne à Paris

Validé le jeu. 05 janv. 2012 EEDD dès 2012

La biodiversité en éducation assistée ? Pourquoi, si c’est pour aider le public parfois désorienté à comprendre l’intérêt à se préoccuper de l’environnement et du développement durable, aujourd’hui.

L’Education à l’Environnement et au Développement Durable (EEDD) se prend en charge.

Les 3ème Assises de l’EEDD auront lieu dans toute la France,  et sur les départements et territoire outre-mer, qu’en est-il ?

Nous voulons tous un monde équitable et solidaire et être éco-responsable dans nos gestes quotidiens pour un réel changement de mentalité de notre société. Nous sommes tous conscients que ce changement passe par une vraie sensibilisation de ce que cachent les mots « développement durable ». Nous sommes convaincus que la formation et l’éducation à l’environnement du citoyen, et quelque soit son âge, serrent à ouvrir les portes de la compréhension de notre monde et du fonctionnement de la nature.

Les 3ème Assises de l’EEDD seront organisées localement ; à chacun de prendre la gestion de la construction de cette manifestation. Que ce soit sur 3 jours de regroupement en mars 2012 pour la ville de Lyon, nous avons tous intérêt à nous inscrire dans cette dynamique d’informations et de communication.

Ces Assises seront l’occasion d’offrir la possibilité à chacun d'être pris en compte en tant qu’acteur privilégié et de comprendre les véritables enjeux à entrer dans l’ère du durable quelque soit son statut, son environnement. Une goutte plus une goutte plus une goutte…pour remplir le bassin de la diversité de demain.

L’EEDD s’adresse à tous et ces 3ème Assises en territoires vont le prouver.

Pour en savoir plus rendez-vous sur le site http://assises-eedd.org/

Validé le lun. 23 janv. 2012 Coeur jaune

Validé le dim. 19 févr. 2012 Rainette

Pomme de rainette....Il pleut il mouille c'est la fête à la grenouille...

Le saviez-vous....

La Rainette a complètement disparu du Royaume Uni...

Qui l'a remplacé? Que sont donc devenus la chaîne alimentaire et l'écosystème dans lequel elle avait sa place?

Validé le mer. 04 avril 2012 De la diversité forcée

Validé le dim. 29 avril 2012 Des arbres à Chamarande

Validé le jeu. 10 mai 2012 Les oiseaux à l'honneur

La fête de la Nature bat son plein cette année 2012 encore et, sont à l'honneur les oiseaux.

Toute sorte de d'oiseaux, avec sous sans nid, invasifs ou néfastes.

Voici l'accroche du site dédié à cette fête de la Nature:

"En 2012, la Fête de la Nature met les oiseaux à l’honneur : les oiseaux sont visibles sur tout le territoire, en ville comme à la campagne, dans tous les milieux naturels et constituent un sujet de découverte et d’émotion sans cesse renouvelées pour tous les publics."

En ville, les oiseaux - surtout les pigeons - font des dégâts énormes. Ils polluent les bâtiments historiques, projettent leur déjection sur les trottoirs, sur les feuilles et parfois sur les passants. Je suis d'accord pour les interactions entre les espèces vivant dans un même écosystème, mais parfois pour certaines espèces, je doute de l'efficacité des transferts de bien être.

La fête de la nature n'est pas anodine, c'est un peu comme une piqure de "rappelle-toi que la nature donne alors fais-en de même"!

pour en savoir plus voici le site des programmes, il faut le souligner, c'est quand même une fête formidable!

www.fetedelanature.com

Validé le lun. 22 oct. 2012 Le saviez-vous?

La ville de Paris pense ouvrir le chauffage des maisons des associations à partir du 3 octobre 2012. Elle préconise d’ouvrir les robinets des radiateurs avant de mettre en route la chaudière, sinon, elle explose ou quelque chose dans ce genre.
Une personne est donc chargée d’ouvrir tous les radiateurs des bureaux des maisons des associations même avec la fenêtre ouverte. Le temps de ce mois d’octobre assez doux dans la journée permet de laisser ouverte la fenêtre.

Donc en résumé, dans un bureau, le radiateur est ouvert = perte de chaleur et chauffage excessif d’une salle. Où sont les économies d’énergies et la lutte contre le gaspillage dont se faisait écho la ville de Paris ?

Dans quelle mesure la réalité et les recommandations se rejoignent ?

Je suis offusquée de voir qu’il y a si peu de considération pour le réchauffement climatique et choquée de voir que les gestes au quotidien ne sont pas faits dans la vie de professionnelle !

Validé le jeu. 29 nov. 2012 Jardin en ville à Paris

Validé le mar. 11 déc. 2012 Engagement pour la biodiversité

Voilà ce que j'ai trouvé en surfant sur le Net à la recherche d'inédit concernant la biodiversité.

Un engagement pour la biodiversité doit se manifester par des actions concrètes et fortes et durables.

Séminaire « le temps de l’engagement pour la biodiversité » le 17 décembre 2012 au CESE

Séminaire « le temps de l’engagement pour la biodiversité » le 17 décembre au CESE. L’événement sera l’occasion de mettre en lumière les 22 engagements reconnus SNB pour l’année 2012 et de mobiliser l’ensemble de la société en faveur de la biodiversité.

Le comité de suivi de la stratégie nationale pour la biodiversité a attribué le statut « d’engagement reconnu SNB » aux projets en faveur de la biodiversité portés par 22 acteurs, très différents par leur taille, leur statut (entreprises, associations, collectivités, syndicats,…) et la nature de leur activité.

Le 17 décembre, l’événement « le temps de l’engagement pour la biodiversité » au Conseil Economique Social et Environnemental (CESE) est l’occasion de mettre en lumière ces 22 engagements reconnus pour l’année 2012 et de mobiliser l’ensemble de la société en faveur de la SNB.

Source: http://www.developpement-durable.gouv.fr/Seminaire-le-temps-de-l-engagement.html

Validé le lun. 24 déc. 2012 La nature n'est pas une poubelle

Voici un site qui va permettre à des milliers d'objets en fin de vie de se retrouver dans un lieu adéquat et  plus dans la nature!

Eco-systèmes

http://www.eco-systemes.fr/

Est-ce la solution pour faire prendre conscience aux gens que la nature n'est pas une poubelle, que l'océan un dépotoir par respect de la planète et des lieux où nous habitons toutes espèces confondues.

Ras le bol de voir pendant toute l'année des cadavres d'électroménagers et autres carcasses éventrés et laissés à l'abandon, déversant leurs entrailles dans un parc ou une forêt, bien à l'abri des regards indiscrets!

Plus personne ne pourra dire : "je ne sais pas où déposer mon vieux four micro-onde qui m'a lâché?"

Validé le mer. 06 févr. 2013 Hellébore fétide

L’hellébore fétide est une plante glanduleuse et vénéneuse. J'en ai photographiée au cours d’une randonnée en Haute-Savoie, en aout. On la trouve un peu partout en France sauf en Bretagne et le Nord.

C’est une plante glabre, à tige herbacée robuste de 30 à 45 cm de haut. Elle peut atteindre 80 cm à 1 m lors de la floraison. Son feuillage est dit persistant d’un vert plus ou moins foncé. En hiver il devient plus sombre.

La floraison va de la fin de l’hiver au début du printemps, soit de janvier à mars/ avril où elle atteint son épanouissement total.

Quand on froisse les feuilles de l’hellébore fétide une odeur malodorante et désagréable se dégage. Cette particularité a pour fonction attirer les insectes et de contribuer ainsi à la pollinisation.
Tout chose, bonne ou moins bonne, a son importance et sa fonctionnalité.

Pour en savoir plus: Contenu soumis à la licence CC-BY-SA 3.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/deed.fr) Source : Article Hellébore fétide de Wikipédia en français (http://fr.wikipedia.org/wiki/Hell%C3%A9bore_f%C3%A9tide).

Validé le mer. 06 févr. 2013 Hellébore fétide, une plante utile

Validé le lun. 18 févr. 2013 Mes résolutions pour la biodiversité

Mes résolutions pour préserver la biodiversité et vous ?

Je prends conscience que je fais partie de la biodiversité.

Je me forme pour comprendre comment je peux agir pour préserver la biodiversité.

Je regarde autour de moi, et j’observe mon environnement où je vis avec la nature.

J’agis à mon niveau pour respecter la nature, dehors et chez moi.

Je m’informe et je cherche à comprendre ce qui se passe quand je détruis, quand j’arrache des êtres vivants à leur milieu.

Je partage mes connaissances et j’aide les autres à prendre conscience que l’être humain est dépendant de la biodiversité.

Je prends le plus possible les transports verts et je réduis ma consommation de déchets.

Validé le lun. 18 févr. 2013 Fougères à Fontainebleau

Validé le sam. 23 févr. 2013 Des projets pour la biodiversité

J'ai trouvé cette annonce sur Internet. Il existe des vraies actions de territoire pour agir pour la biodiversité. Ces projets de territoires sont porteurs d'avenir et permettent d'augmenter la prise de conscience qu'il est grand temps de faire quelque chose pour la nature. C'est un niveau local, c'est un fait mais ça commence ainsi d'une goutte d'eau à une autre goutte d'eau pour créer une rivière etc.

"Le projet «Agir pour la biodiversité » a pour ambition de former, de professionnaliser et de sensibiliser l’ensemble des acteurs locaux (élus, agents de collectivités, enseignants et formateurs, jeune public, habitants) aux enjeux de conservation de la nature dite « ordinaire ». Ce projet vise donc à fournir des bases de connaissance et des solutions techniques pour mettre en œuvre des actions concrètes.

 Est entendu par « biodiversité ordinaire » la biodiversité que nous retrouvons dans nos maisons, nos jardins, nos villages, nos espaces verts, nos campagnes,

On entend par « biodiversité » l’ensemble de la diversité des gênes, des espèces animales et végétales mais aussi des écosystèmes. D’une manière plus générale, le terme biodiversité est couramment utilisé pour désigner l’ensemble du « vivant » : espèces végétales ou animales, milieux naturels, variétés domestiques cultivées ou élevées,
sont tous des éléments constitutifs de cette très riche trame du vivant.

Avec ce nouvel appel à projets, le SMAEMV entend faciliter la réalisation d’actions concrètes en faveur de la biodiversité sur son territoire par des groupes constitués.

Il s’agit donc de soutenir techniquement et financièrement des organisations du territoire qui souhaitent conduire ces actions.

Cet appel à projet est ouvert uniquement aux organisations qui résident sur le territoire du SMAEMV et dont les actions porteront sur ce même territoire."

source de cette information: http://www.ventoux-biodiversite.fr/appel-a-projets

Validé le jeu. 04 avril 2013 Moutons tondeurs

Ce matin, en direct sur France Inter, un reportage a attiré mon attention encore endormie.
Instalation de moutons dans le 19ème arrondissement.

Quatre moutons d'Ouessant ont été installés sur une pelouse en friche ce mercredi 3 avril.

Mais pourquoi faire ?

Il parait que cela va servir à l’environnement. Moins de machines et de produits polluants les sols, moins de bruit pour les habitants limitrophes, moins d’impacts négatifs sur la nature.

Ces moutons deviennent les tondeurs naturels mais pas seulement. Il ne faut pas oublier que cette façon d’utiliser les animaux à des tâches entrant dans leurs compétences naturelles : manger de l’herbe pour se nourrir, doit être fait de manière à respecter l’animal et ses besoins.

Est-ce que tout cela permet de maintenir la biodiversité dans l’espace tondu de manière naturelle ?

L’avenir nous le dira et en attendant ce qui commence à l’appeler éco-pâturage pourrait se développer plus vite qu’on ne pourrait le croire.

Article paru aussi sur le site paris.fr
http://www.paris.fr/accueil/accueil-paris-fr/a-paris-les-moutons-pourraient-remplacer-la-tondeuse/rub_1_actu_128277_port_24329

Validé le lun. 22 avril 2013 Journée Mondiale de la Terre le 22 avril 2013

Aujourd'hui, 22 avril 2013 est la journée de la Terre. La Terre a besoin de plus d'une journée pour faire prendre conscience à l'espèce humaine qu'elle est en danger voire en péril sans retour.

Voici ce que j'ai trouvé en naviguant sur le Net:

"Cet évènement a été célébré pour la première fois le 22 avril 1970. le Jour de la Terre est aujourd'hui reconnu comme l'événement environnemental populaire le plus important au monde.

Le fondateur de cet événement est le sénateur américain Gaylord Nelson. Il encouragea les étudiants à mettre sur pied des projets de sensibilisation à l'environnement dans leurs communautés. Aujourd'hui, le Jour de la Terre est célébré, à travers le monde, par plus de 500 millions de personnes dans 184 pays.

Notre planète en danger

Le 30 mars 2005, l'Unesco publiait la première évaluation des écosystèmes pour le millénaire, un rapport accablant sur l'impact de l'homme sur la planète. Au cours des dernières années, les activités humaines ont modifié les écosystèmes pour satisfaire une demande croissante de nourriture, d'eau douce, de bois, de fibre et d'énergie...
Une dégradation irréversible aux conséquences désastreuses puisque le bien-être de l'homme est menacé d'ici à quarante ans."

Validé le jeu. 23 mai 2013 Journée internationale de la diversité biologique 2013

Il existe une journée internationale de la biodiversité. On en a parlé à la radio, sur France Inter dans le magazine scientifique « la tête au carré » de Mathieu Vidal le 22 mai 2013.

Une journée, est-ce suffisant pour servir de piqure de rappel à tout un peuple ?

Qui décide de cette journée ? Les Nations Unies.

Une journée pour s’engager et comprendre les enjeux de la préservation de la biodiversité !

Une journée pour changer les mentalités et donner un cadre politique puissant à ce fait : la planète est en danger, que faisons-nous pour préserver la nature et ses bienfaits ?

Je retiens cette phrase du site du JIB :

« Le thème de la Journée internationale de la biodiversité 2013 est "l'eau et la biodiversité". Il a été choisi puisqu'il coïncide avec la désignation par les Nations Unies de 2013 comme l'Année internationale de la coopération dans le domaine de l’eau. »

L’eau tout comme certains services que nous rend la nature est en perdition, utilisée à outrance et/ou manquante, c’est en fonction des pays, Nord ou Sud. Quel avenir pour la génération de demain ?

Dans tous les cas, une journée c’est mieux que rien, encore faut-il communiquer sur cette journée et créer une dynamique autour de cette unique journée pour que cette journée dure 365 jours !

Pour en savoir plus voir le site suivant : http://www.unesco.org/new/fr/natural-sciences/special-themes/biodiversit...

Validé le ven. 28 juin 2013 Miellerie en Essonne

Un dimanche de pluie. Une balade à la campagne et un détour par la Miellerie du Gâtinais, 7 et 9 chemin de La Jonnerie à  Boutigny sur Essonne.

Une rencontre avec les abeilles et la gérante de la boutique nous affirme que les abeilles disparaissent comme beaucoup d'autres insectes finalement.

Cette année, les apiculteurs ont pu récolter du miel d'acacias, assez rare en cette période. Ils ont subi des vols...

Les abeilles sont présentes dans cette région, leur nombre change, c'est un fait pas comme on nous alarme constamment, comme on nous culpabilise sans nous donner des clés de changement de comportement.

La miellerie du Gâtinais est un lieu d'exception pour trouver toutes les informations issues de professionnels, et bien sûr, pour comprendre comment le miel se récolte, qui fait quoi dans la ruche et surtout, on ne repart pas sans avoir goûter ce miel délicat.

Merci à Camille et Thierry SERGENT pour leur chaleureux accueil et aux abeilles virevoltant calmement.

Validé le ven. 28 juin 2013 Abeilles à Boutigny

Validé le ven. 28 juin 2013 De l'eau pour les abeilles

Validé le mer. 02 oct. 2013 Niort, ville portée au nue

La ville de Niort a été élue Cpaitale française de la biodiversité.

Pourquoi?
C'est un concours qui existe depuis 2010 année internationale de la biodiversité et qui récompense les villes, je cite "Ce concours récompense depuis 2010 les collectivités locales qui s’engagent dans la préservation de la biodiversité. Pour cette 4ème édition organisée par Natureparif, le thème choisi était "L’eau, la ville, la vie". Le jury a apprécié la volonté politique de la ville de stopper l’étalement urbain, sa démarche stratégique sur la trame verte et bleue urbaine et ses actions exemplaires pour préserver et restaurer les cours d’eau et zones humides en ville. "

Alors félicitations à cette ville qui a su être à la hauteur des exigeances qui, à mon avis, devraient être chose courante pour toutes les villes...aller vers une vraie politique de biodiversité en prenan en compte l'environnement spécifique à chaque collectivité territoriale. Associer le citoyenà 100% à participer pour rendre performant le couple ville et biodiversité.

Pour en savoir plus, allez directement voir l'article paru le 23 septembre 2013, sur le site http://www.wwf.fr/s-informer/actualites/la-ville-de-niort-elue-capitale-francaise-de-la-biodiversite-2013

Validé le sam. 16 nov. 2013 Semaine européenne de la réduction des déchets 2013

La Semaine européenne de la réduction des déchets (SERD) est un projet mis en place sur 3 ans, soutenu par le Programme de la Commission européenne LIFE+ jusqu'en 2011. Il vise à organiser durant une même semaine, partout en Europe, des actions de sensibilisation sur la réduction des déchets. La SERD dure en fait 9 jours et a lieu lors de la dernière semaine complète de novembre, du samedi au dimanche. L'édition 2013 aura lieu du 16 au 24 novembre 2013.

Les cinq partenaires de ce projet sont l’ ADEME (l’Agence française de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie – coordinateur du projet), l’ACR+ (l’Association des Cités et des Régions pour le Recyclage et la gestion durable des ressources – secrétariat technique du projet), l’ARC (l’Agence catalane des déchets), Bruxelles Environnement-IBGE (Administration de la Région de Bruxelles-Capitale pour l’environnement et l’énergie) et LIPOR (le Service intermunicipal de gestion des déchets du Grand Porto).

Source: http://fr.wikipedia.org/wiki/Semaine_europ%C3%A9enne_de_la_r%C3%A9duction_des_d%C3%A9chets

Validé le sam. 07 déc. 2013 Le saviez-vous?

Le saviez-vous ?

La pâquerette a 34 pétales. Et quand on effeuille une pâquerette, on finit toujours sur « à la folie ».

Si ce n’est pas le cas, c’est que vous n’avez pas effeuillé une pâquerette.

Petite phrase du jour en ce samedi 7 décembre 2013 en écoutant l’émission de France Inter avec Alain Baraton.

Validé le sam. 18 janv. 2014 Forêts en danger au Congo

J'écoutais l'émission du samedi matin sur la biodiversité - une émission de France Inter - le 7/9 du weekend le samedi 11 janvier 2014, où est intervenu pour sa chronique sur les forêts en danger et pas seulement en Amazonie, Alain Baraton, le jardinier en chef du Domaine national de Trianon et du Grand parc de Versailles..
Je suis donc allée voir sur le net de quoi il s'agissait et voilà ce que j'ai trouvé:

Bassin du Congo: Forêts en Sursis

Publication - août 13, 2010

Dans le Bassin du Fleuve Congo se niche une immense forêt tropicale, la seconde plus vaste de la planète. L’industrie du bois menace cet espace essentiel pour les hommes, la biodiversité et l’équilibre du climat.

Les forêts du bassin du Congo s’étendent du Cameroun à la République démocratique du Congo (RDC), en passant par le Gabon, la République du Congo, la République centrafricaine et la Guinée Equatoriale.

Ces forêts immenses, qui s’étendent sur une superficie supérieure à trois fois la France, constituent le quart des forêts tropicales restant sur terre.

Les forêts africaines connaissent un rythme de destruction très rapide. L’équivalent de la surface de Paris est rayé de la carte chaque jour.

À ce rythme, en 2050, la forêt y aura complètement disparu.

Source :http://www.greenpeace.org/africa/fr/Presse/Publications/Bassin-du-Congo-Forets-en-Sursis/

Tout cela donne à réfléchir. Quelle planète voulons-nous laisser à la génération suivante?

Validé le dim. 16 mars 2014 Ambroisie, plante à éliminer

Ce matin à la radio sur France Inter, une prévention contre les allergies et la coupable est l’ambroisie, une plante sauvage.

L’ambroisie, une plante qui provoquerait  rhinites, conjonctivites, trachéites, asthme, eczéma et dans le département Rhône, une véritable campagne est menée. Voici un exemple de ce que ferait cette  plante invasive et nocive pour la santé.
"Elle colonise essentiellement :

  • les terrains défrichés
  • les chantiers de construction
  • les parcelles agricoles
  • les terres à l'abandon
  • les lotissements
  • le long des axes de communication…"

Sur le site rhone.fr, l’alerte est donnée depuis juin 2013 ainsi que sur France Inter ce dimanche matin 16 mars 2014.

Cela pose une question la nature possèderait des plantes invasives qui rendraient l’homme malade. Le pollen dispersé par cette plante accentuerait les allergies. Que faire? se débarrasser de cette plante qui doit être utile à la chaine écologique? encore faut-il connaître son rôle? Le choix est important: être pour le respect de chaque espèce ou ne garder que les espèces qui ne posent aucun problème à l'homme?

Pour plus d’informations, je vous conseille d’écouter le post cast de France Inter de dimanche 16 mars, l'émission du 7-8 avec Alain Baraton et le site suivant : http://www.rhone.fr/solidarites/sante_publique/lutte_contre_l_ambroisie

Validé le mer. 14 mai 2014 La biodiversité en question

La biodiversité est en question encore et toujours.

J’ai le sentiment que l'on ne parle plus de la biodiversité que ce soit au niveau des politiques, ou au niveau des actions qui doivent amener le public le moins sensible à la préservation de l’environnement.

Les gestes simples sont devenus compliqués. Tout est histoire d’argent et de placements financiers. La nature n’a plus de place au sein des préoccupations de ceux qui nous gouvernent.
Agir malgré l’inertie de nos représentants à l’Assemblée.

La biodiversité reste une question posée où les réponses sont encore individuelles ou associatives. Il faudrait maintenant passer à la vitesse supérieure : que la préservation de l’environnement soit l’affaire de tous.

Validé le mar. 29 juil. 2014 SNB 2014 et ce qu'il en reste...

L’Etat s’est engagé pour la stratégie nationale pour la biodiversité 2011-2020.

En 2014, qu’en est-il de cet engagement ?

Dans le chapitre 6 consacré à la Gouvernance, suivi et moyen de mise en œuvre, rappelons ceci :

« mettre en œuvre régulièrement, conformément à l’objectif n°1 de la Stratégie nationale pour la biodiversité, des campagnes d’information auprès des décideurs et des citoyens sur la biodiversité et les services qu’elle rend et développer des outils opérationnels de sensibilisation »

J’ai l’impression qu’en termes de communication vers le public, le grand et le petit, les voix de l’état chuchotent.

La préservation de la biodiversité est une partie capitale de la vie du citoyen d’aujourd’hui et demain. La planète se dégrade et la communication ne passe toujours pas vers les personnes qui en ont le plus besoin. La participation du public ne pourra se faire – son adhésion pour changer les mentalités – qu’avec une vraie prise de conscience, une réelle prise en considération des acteurs Lambda et compagnie.

Ses commentaires

le mar. 14 avril 2015 Sur Forêts en danger au Congo 

La planète en entier semble en danger ...même si les choses semblent être passées sous silence.

le dim. 16 mars 2014 Sur Requin-baleine  

Nous passons notre temps à protéger les espèces menacées, il faudrait peut-être "rendre inoffensifs" ceux qui menacent ces espèces....

le sam. 16 nov. 2013 Sur Nervure d'une feuille 

Chaque élément a son utilité!

le sam. 16 nov. 2013 Sur Canard sur Seine 

Nécessaire de prendre en compte toutes les espèces qui vivent sur la Seine.

le mer. 02 oct. 2013 Sur Escargot caché 

certaines espèces d'escargots sont considérées comme invasives?

le ven. 28 juin 2013 Sur Résultat du test connaissance sur le développement durable 

Mettre au programme de l'éducation nationale et dans les toutes formations un module "connaissance sur le développement durable, gestes pour préserver la biodiversité" au même titre que le civisme!

le ven. 28 juin 2013 Sur Coquille d'escargot 

Certaines coquilles d'escargots sont de vraies oeuvre d'art!

le jeu. 23 mai 2013 Sur Beau paysage  

Effectivement, c'est un très beau paysage où la diversité biologique doit être riche.

le lun. 22 avril 2013 Sur Branche presqu'en fleur 

Le printemps est source de renouveau et le retour des allergies!

le sam. 13 avril 2013 Sur Au pied d'un arbre, un petit jardin 

C'est quand même formidable d'avoir tant d'actes de sensibilisation à la biodiversité par le biais des jardins organisés.

le ven. 12 avril 2013 Sur Découvrir la biodiversité 

J'ai vu l'affiche présentant cette activité. Une très bonne chose que d'initier les familles et les jeunes. L'avenir dépend aussi de ce qu'on donne à comprendre à la nouvelle génération.

le ven. 12 avril 2013 Sur Lac de Lourdes 

Un magnifique paysage se cache un biodiversité plus ou organisée ou libre de ses échanges...

le ven. 12 avril 2013 Sur Prairie fleurie dans le 12e à Paris 

Une prairie à voir fleurir très prochainement. Des fleurs permettant d'attirer les abeilles ou tout autre insecte pollinisateur?

le jeu. 04 avril 2013 Sur Paon blanc ou une mutation programmée 

Un magnifique spécimen de changement naturel et d'adaptabilité à un niveau compréhensible.

le jeu. 04 avril 2013 Sur Semaine du développement durable 2013 

Une semaine c'est bien mais ce n'est pas suffisant!

le lun. 25 mars 2013 Sur Pour s'amuser 

La préservation de la nature a toujours été d'actualité et peu importe l'époque. Le hic c'est qu'aujourd'hui, elle est en souffrance et il semblerait que les pouvoirs publics s'en soucient de moins en moins....

le lun. 25 mars 2013 Sur Palette 

Oui c'est vraiment magnifique...qui vit dans cet endroit décalé?

le lun. 25 mars 2013 Sur Bord de route 

Existe-t-il une protection particulière pour les bords de route? Certains bords de route sont de vraies réserves de biodiversité.

le mer. 20 mars 2013 Sur Pointe de São  

La pointe semble s'avancer sans fin dans la mer! Impressionnant! Un coin incroyable pour toutes les espèces.

le mer. 20 mars 2013 Sur Iceland 

Entre l'eau et la terre, un paysage vivant où la biodiversité se multiplie en toute quiétude.

le mer. 20 mars 2013 Sur Animal préhistorique: le dragon de Komodo 

J'ai lu que cette espèce, rare, était dangereuse pour les hommes qu'elle attaque parfois. Est-elle vraiment menacée et par qui? J'ai lu qu'elle n'existant que sur cette Île à Komodo....

le sam. 23 févr. 2013 Sur Il pleut 

C'est bien ça la diversité des espèces: celles qu'on voit et toutes les autres....

le lun. 18 févr. 2013 Sur Que faire pour préserver la biodiversité? (1) 

Est-ce que l'espèce humain est capable de préserver toutes ces richesses naturelles? Quand on voit comment est pris en compte l'environnement dans les décisions politiques, j'ai l'impression que non!!!!

le lun. 18 févr. 2013 Sur Que faire pour préserver la biodiversité? (2) 

En lisant les deux textes "que faire.....?" j'ai eu envie de faire mes résolutions pour toute la vie, que cela devienne un style de vie!

le mar. 15 janv. 2013 Sur Comment contribuer à préserver la biodiversité ? 

Je suis tout à fait d'accord, la préservation de la biodiversité est un sujet actuel au même titre que les frasques de certaines personnes :-)

le mar. 15 janv. 2013 Sur La préservation de la faune et la flore sur les bords de routes grâce au fauchage raisonné. 

C'est aussi une question de bon sens, non?!
  • Commentaire sur La préservation de la faune et la flore sur les bords de routes grâce au fauchage raisonné.
  • Voir dans la médiathèque

le mar. 15 janv. 2013 Sur Arc-en-ciel 

C'est tout simplement fabuleux....un juste milieu entre le rêve et l'explication scientifique.

le lun. 24 déc. 2012 Sur Rien ne sert de courir 

J'aime beaucoup l'idée qui se dissimule derrière cette injonction amusante!

le mar. 11 déc. 2012 Sur Inquiètude 

Je pense qu'il n'est plus temps de s'inquiéter les choses ne vont pas s'arranger les politiques ne prennent pas assez au sérieux l'enjeu de la biodiversité!

le jeu. 29 nov. 2012 Sur Roses épanouies 

Toutes les fleurs susceptibles d'attirer les abeilles sont les bienvenues :)

le sam. 03 nov. 2012 Sur Fadet des tourbières 

Chaque espèce a ses avantages et ses inconvénients, sa beauté personnelle! Très belle prise du vue.

le lun. 22 oct. 2012 Sur Un jardin solidaire dans les Yvelines 

Excellent idée pour lutter contre la solitude et développer le côté solidaire qui vit en chacun de nous, enfin je l'espère.

le lun. 22 oct. 2012 Sur L'obsolescence programmée 

Je connaissais le principe mais pas le nom c'est incroyable, ce n'est pas le durable, c'est de la consommation extrême!

le dim. 09 sept. 2012 Sur Mots du mur d'expression 

Multiplions les lieux de paradis pour un vie meilleure!

le dim. 09 sept. 2012 Sur Création de la réserve des dunes et marais d'Hourtin 

Faut-il passer par cette préservation cadrée pour protéger l'environnement? N'existe-t-il pas d'autres moyens? Celui-ci est déjà bien!

le dim. 09 sept. 2012 Sur Votre cadre de vie et la préservation du réseau écologique régional sont liés ! 

La dernière phrase est à diffuser dans tous les lieux publics.

le lun. 23 juil. 2012 Sur Là où il y a des gènes, il y a de la biodiversité  

Je suis tout à fait d'accord, il faut garder la diversité des espèces dans tous les écosystèmes!

le lun. 23 juil. 2012 Sur Présentation du Parc du Vercors 

C'est un endroit fabuleux qui demande à être découvert en tout respect de sa faune et de sa flore! Pays d'exception dit Yves

le lun. 23 juil. 2012 Sur Ingénierie écologique : journées portes ouvertes CNRS les 2 et 3 juin 2012 

Parfois il ne suffit pas de deux journées voire trois mais c'est déjà ça! Il vaut mieux peu et faire connaître de monde de la préservation de l'environnement que rien du tout!

le lun. 23 juil. 2012 Sur Ornans organise le premier Salon des loisirs et de l'Ecotourisme. 

Ce genre de tourisme devrait être développé pour tous les endroits accueillant des gens de la ville.

le mar. 12 juin 2012 Sur Les préparatifs de la conférence de Rio+20 

Faire participer la société civile à toutes les propositions et décisions, voilà pourquoi il faut être informé et formé....

le mar. 12 juin 2012 Sur Rio+20, c'est parti 

En espérant que cette conférence ne sera pas une conférence de plus!

le lun. 11 juin 2012 Sur Loi Grenelle II sur la Trame Verte et Bleue (art. L. 371-1.-I) 

La grande difficulté est l'engagement des citoyens ceux qui n'ont pas la parole et pourtant sont concernés par cette TVB.

le lun. 11 juin 2012 Sur Biodiversité et société : vers la réconciliation ?  

Cette émission est effet très intéressante et ça redonne de l'espoir!

le ven. 01 juin 2012 Sur Construction de nichoirs 

Faut-il vraiment construire des nichoirs quand on sait que les oiseaux n'ont pas besoin de l'homme pour avoir un nid! N'est-ce pas les rendre assistés??

le ven. 01 juin 2012 Sur Composition algale 

Certaines algues n'ont pas bonne presse du côté du littoral!

le jeu. 10 mai 2012 Sur Fête de la Nature 2012 

Comme chaque année je vais y participer en espérant que la nature sera mieux traitée les jours suivant sa fête!

le dim. 29 avril 2012 Sur Grande mulette 

Ce qui veut dite qu'à la fin dans peu de temps, ces deux espèces vont tout simplement disparaître.....

le dim. 29 avril 2012 Sur Biscutelle de Neustrie 

Séparer et limiter les espaces entre eux, est-ce préserver les échanges nuisibles à tel ou tel espace . Ne sont-ils pas capables de le faire au fur et à mesure? Faut-il sans arrêt avoir l'intervention de l'homme? en tant que décideur, gestionnaire de la nature?

le dim. 29 avril 2012 Sur famille d'escargots 

Petit escargot porte sur son dos sa maisonnette....il mange sans vergogne les jeunes pousses vertes des feuilles et peut un jour finir dans l’assiette d'un gourmet. Nuisible ou pas? Gouteux ou pas?

le mar. 17 avril 2012 Sur Hérisson 

Le hérisson est un animal décimé par les automobilistes! Si le nombre de routes augmente, le nombre de décès de cette espèce augmentera aussi! Pas de retour au vélo, mais une plus grande attention de la part des conducteurs!

le mar. 17 avril 2012 Sur Canard 

Quel aisance! Combien d'espèces de canards existent-ils autour de nos lacs des villes?

le mar. 17 avril 2012 Sur Un jardin de la biodiversité à la Maison de l'Environnement et du Développement durable (MEDD) 

Il était temps! Les aéroports sont une source incroyable où la biodiversité peut être soit préserver, soit détruite!
  • Commentaire sur Un jardin de la biodiversité à la Maison de l'Environnement et du Développement durable (MEDD)
  • Voir dans la médiathèque

le mer. 04 avril 2012 Sur Jonquille au pied du mur 

La nature dans tous ses états, Si on peut trouver des jonquilles au pied d'un mur, cela veut dire que le vent a été capable d'emporter des graines de jonquille et que le temps a fait le reste. Ou bien, un habitant a voulu se donner un peu de soleil dans son gris environnement!

le mer. 28 mars 2012 Sur Un débat pour l'eau 

Une année internationale pour comprendre que l'or bleu est essentiel à notre vie toute espèce confondue!

le mer. 28 mars 2012 Sur Faut-il choisir entre la biodiversité et le progrès? Réponse de Marie-Christine Blandin - extrait 

La question ne se pose même pas! revenir au temps de l'âge de pierre est d'une absurdité incroyable mais comprendre pourquoi on en est arrivé là est tout simplement intelligent!
  • Commentaire sur Faut-il choisir entre la biodiversité et le progrès? Réponse de Marie-Christine Blandin - extrait
  • Voir dans la médiathèque

le mer. 28 mars 2012 Sur Les marais de la basse vallée de l'Essonne 

C'est tout simplement agréable de savoir qu'il existe tout près de Paris, une région comme la vallée de l'Essonne, ouverte et à découvrir!

le dim. 19 févr. 2012 Sur quels pays ? 

ce qui veut dire qu'il y les gentils et les méchants....

le lun. 30 janv. 2012 Sur Conférence du 31 janvier 2012  

Encore une conférence où les acteurs décident de ce qui est bon pour la population en matière de développement durable????

le ven. 07 oct. 2011 Sur AMAP  

Engagement, notion qui manque dans notre société! Tout est monnayable et c'est bien dommage!

le lun. 03 oct. 2011 Sur Mobilisation générale pour le logement 2012 

un autre article: mobilisation générale pour la préservation de l'environnement 2012" Après, il y a confusion dans les priorités....dans un monde parfait, l'accent mis la qualité d'une vie meilleur serait sur le même plan que la préservation et la gestion de l'environnement.

le lun. 03 oct. 2011 Sur Et dans les villes ? 

La problématique "biodiversité" ne se pose que dans la ville! A la campagne, ou montagne ou forêt, la biodiversité ne pose pas de soucis d'aménagement, elle vit c'est tout. Après, il y a les chasseurs et les agriculteurs.... :-)

le lun. 19 sept. 2011 Sur Crime scene 

Qui a commis ce crime et contre qui?

le lun. 19 sept. 2011 Sur Flore commensale 

Il existerait donc des biodiversités plutôt que la Biodiversité?

le lun. 19 sept. 2011 Sur Biodiversité dans la Meuse 

Où est donc la carte de la biodiversité des régions de France et d'outre-mer?

le lun. 19 sept. 2011 Sur Sceptique 

Peut-il y avoir confusion entre biodiversité, développement durable et protection de l'environnement? Ce sont des concepts? des notions? des modes de vie? des actes?

le lun. 19 sept. 2011 Sur Poirée au Parc des Buttes-Chaumont 

Est-ce vraiment des poirées qu'on trouve dans le parc des Biuttes-Chaumont?

le lun. 19 sept. 2011 Sur Fleurs jaunes 

Les pars et les jardins sont de vrais viviers pour découvrir ce que la nature peut offrir à la ville.

le lun. 19 sept. 2011 Sur Salade d’héliantis aux noisettes 

Redonner le goût des légumes d'autrefois qui n'ont pas disparus. Ils sont juste non utilisés!

le lun. 19 sept. 2011 Sur Adonis annua 

On trouve de tout dans son jardin quand on y prête attention! :-)

le lun. 19 sept. 2011 Sur Chasse et biodiversité 

Il y a comme une opposition évidente entre la chasse et la biodiversité. Et des méthodes cruelles à dénoncer sous prétexte de réguler les populations animales!

le mar. 06 sept. 2011 Sur Mimétisme ou camouflage? Une question de survie 

C'est une façon de prendre en compte la diversité des espèces d'un point vu hors du commun.

le ven. 29 juil. 2011 Sur Biodiversité à l'école St Julien de Peyrolas 

La biodiversité : sa connaissance, son respect, son repérage devrait être obligatoire dans tous les programmes scolaires du premier degré jusqu'en dans la formation tout au long de la vie!

le ven. 29 juil. 2011 Sur Le Bleu de Gex  

C'est le respect du travail à l'ancienne et sa continuité qui sont mis en avant, sans l'utilisation des nouvelles technologies qui pourraient détruire la flore environnante.

le ven. 29 juil. 2011 Sur seniors et biodiversité 

Dans la nature, les espèces animales malades ou trop âgées sont laissées pour compte, voire d'elles-même elles se cachent pour mourir.... qu'en est-il de l'espèce humaine?

le mar. 14 juin 2011 Sur Un jardinier à votre service 

Passer par l'apprentissage pour que les personnes ne soient pas dépendantes d'un jardinier.....même très gentil!! ;-)

le mar. 07 juin 2011 Sur Un long fleuve tranquille 

Il est grand temps de faire entrer la pédagogie dans les promenades du dimanche! Avoir des gestes responsables tout au long de la ballade et de l'année!

le sam. 14 mai 2011 Sur Qui doit payer pour préserver la biodiversité : état des lieux 

Enfin c'est dit: Tout le monde dit prendre conscience qu'il est responsable de ce qui arrive à son niveau. Oublier qu'il faut regarder de l'autre côté de la rive, regarder juste à ses pieds pour agir! Mais comment?

le sam. 14 mai 2011 Sur Qui doit payer préserver la biodiversité : des propositions 

Mettre en avant que la biodiversité se paie malgré tout, quelle est devient un bien monnayable parce qu'elle est sous l'emprise des hommes.....

le sam. 14 mai 2011 Sur Neige de printemps 

Les neiges de printemps provoque chez les personnes (de plus en plus d'après des sources médicales) des toux et des éternuements répétés, des crises d’asphyxie, des râles et autres difficultés respiratoires. Faut-il choisir entre la pollinisation naturelle et le bien être des gens?

le sam. 14 mai 2011 Sur Pic de la Guadeloupe 

J'aimerais aussi voir sa photographie en même temps que je lis ce texte mais bon..... ça donne envie d'aller le trouver dans la médiathèque.. c'est déjà bien!

le sam. 14 mai 2011 Sur Le déroulé du Grenelle Environnement 

Amusant de voir qu'en 2007 on se posait ce genre de questions! Et aujourd'hui, on fait quoi?

le sam. 14 mai 2011 Sur Stratégie Nationale pour la Biodiversité 

Il est encore des hommes de bonne volonté pour rester assis autour d'une table pour décider s'il y a urgence ou pas à mettre en place une stratégie pour préserver la biodiversité!

le sam. 14 mai 2011 Sur Qui crache du lierre 

On a vraiment ce sentiment que quoi qu'il se passe la nature aura toujours son droit à être!

le mar. 19 avril 2011 Sur Sauterelle de Thaïlande 

Cette description est très poétique et imagée à souhait!

le ven. 15 avril 2011 Sur Le mouflon corse : carte d'identité 

Ces espèces qui s'épanouissent se sont bien adaptées à la situation montagnarde de la Corse. Elles ont été réintroduites alors les autres espèces qui vivaient là où sont-elles? Qui les a jété du haut de la falaise?

le ven. 15 avril 2011 Sur Les autoroutes respectent les animaux 

Quand l'état décide de construire une autoroute, il devrait faire en sorte de nettoyer le cadre, le long de la route pour qu'il n'y ait plus d'animaux afin qu'ils ne se fassent pas écraser le soir!

le ven. 15 avril 2011 Sur Accueillir les oiseaux au jardin 

Et de plus certains oiseuax sont porteurs de maladie, de germe et autres cchoses néfastes. Les nourrir oui mais les obliger à ne pas se reproduire car finalement, ils servent à quoi?

le ven. 15 avril 2011 Sur Accueillir les oiseaux au jardin 

Et quand on n'a pas de jardin, peut-on faire la même chose sur son balcon?

le ven. 15 avril 2011 Sur Arbre perlote 

C'est peut-être une solution: créer des virus pour éradiquer tous ceux qui ne préservent pas la biodiversité!

le ven. 15 avril 2011 Sur Les causes de l'érosion de la biodiversité  

Il me semble avoir lu un texte dabs cette médiathèque qui disait que les hommes possedaient les moyens de lutter contre la déforestation, la surpêche et tous les commerces illégaux! Alors quels sont-ils ces moyens? Qaund on lit ce texte-là, on se pose la question suivante: "qui détient ces moyens?

le jeu. 14 avril 2011 Sur Les Hauts de Seine et ses abeilles 

Alors toute la production du miel va se retrouver dans les auts de Seine? La pollinisation peut se faire par un autre moyen!

le jeu. 14 avril 2011 Sur Piments, poivrons et tomates : conservation du patrimoine génétique et évolution des variétés  

Et dire qu'on peut faire pousser des tomates sur son blacon!
  • Commentaire sur Piments, poivrons et tomates : conservation du patrimoine génétique et évolution des variétés
  • Voir dans la médiathèque

le jeu. 14 avril 2011 Sur Protégez les chauves-souris  

Qui est le prédateur des chauves-souris? A force de trop les préserver, elles vont se multiplier et croître sans limite!

le jeu. 14 avril 2011 Sur Endive  

Je n'aime pas les endives, je me suis toujours demandée comme on pouvait cultiver un tel légume et quelle était sa teneur en vitamines?!

le mar. 19 avril 2011 Personne 

Je sui d'accord et j'ajouerai que la biodiversité n'intéresse personne. Il suffit de voir les blogs et les sites sur la biodiversité. Ils sont pris d'assaut quand il y a une catastrophe ...nucléaire ou une épidémie

le ven. 07 oct. 2011 Du rêve à la réalité 

Je conseille à tous d'aller voir le film « Nos enfants nous accuseront » de Jean-Paul Jaud qui retrace la courageuse initiative d’une municipalité du Gard, Barjac, qui décide d’introduire le bio dans la cantine scolaire du village. Un film à voir, très très formateur pour nos élus, les citoyens et autres politiques

Ses opinions

le lun. 23 juil. 2012 Un amour de territoire

Je pense que quelque soit le départment, il faut aimer son territoire pour l'aménager en respectant aussi bien les habitants, les espèces animales et végétales, sans oublier l'architecture et l'écomonie.

C'est dans une oprtique de développement durable qu'il faut penser aménagement. Il n'y a pas de reconquête, pas de retour aux sources, il y a à se préoccuper de ce qu'on va laisser aux générations futures, qu'elles prennent conscience que tout se fait par amour pour l'endroit où on vit, on grandit, on meurt!

  • Dans le débat Comment aménager harmonieusement le territoire ?
  • Voir

le ven. 07 oct. 2011 Formation à la "bio"

Il est certain que manger bio est bon pour la santé. Il faut donc que les consommateurs soient maintenus dans la connaissance des différents produits "bio", pour affinier leur choix, s'ouvrir vers un respect de l'agriculture et des producteurs et mieux manger finalement!

Le WWF propose de former le citoyen à , je cite, "développer sa connaissance du goût et des aliments pour devenir un consommateur responsable".

Très bien! :-) mais à quel prix!!! pour une petite formation d'une journée qui est sensée s'adresser à ceux qui en ont le plus besoin et pas à ceux qui en ont les moyens!

De qui se moque-t-on? 400€ la formation pour apprendre à mieux manger quand on a que le minimum vital pour survivre!

  • Dans le débat Qui peut manger bio ?
  • Voir

le mar. 19 avril 2011 A la mode de chez nous

La biodiversité est un concept pour certains quand ils comprennent ce que c'est. POur les autres, il s'agit d'une mode: ça fait bien de se préoccuper de la biodiversité à la veille d'élections ou bien quand une catastrophe surgit. La biodiversité est souvent définie comme un élément porteur pour "les Verts"; on lui fait porter un manteau trop lourd à porter, hélàs. Ce n'est ni préoccupation occidentale, ni une question universlle, c'est le plus souvent une base pour demander quelques euros et culpabiliser les gens s'ils n'ont pas redéfinis leur mode de vie...passer du "je consomme en fonction de mes moyens" à la consommation "bio"!
  • Dans le débat La biodiversité : une préoccupation occidentale ou une question universelle ?
  • Voir

le ven. 15 avril 2011 Ici et maintenant

Je pense qu'aujourd'hui il est trop tard pour se mobiliser et faire des choses pour préserver la biodiversité dans un avenir, même proche. Ce qu'il faut c'est faire attention à ce qui existe déjà, le bichonner, le gérer et en prendre soin. Pas pour les générations futures qui n'en ont rien à faire de l'environnement sauf si c'est annoncé sur facbook ou twitter! Mais pour nous, ici et maintenant, pour notre confort, pour que nous puissons vivre tranquillement dans les meuilleures conditions possibles.
  • Dans le débat Faut-il se mobiliser face à l’érosion de la biodiversité ? si oui comment ?
  • Voir

Ses propositions

le jeu. 14 avril 2011 Un volet biodiversité

Le progrès est compris dans la notion de biodiversité. Et pour préserver la biodiversité, nous avons besoin du progès, qu'il soit technologique, médical, pédagogique même ou culturel! De ce fait, il faut intégrer la biodiversité dans les avances scientifiques. L'accès au nucléaire a dû se faire sans la dimension biodiversité ou préservation de l'environnement, sinon on n'en serait pas là avec l'exemple fort du Japon! Ma proposition= une création, une avancée technologique ou scientifique développe-crée - met en place - met en avant, un volet biodiversité. Alors bien sûr, il faudrait une commision ou un organisme chargé d'aller se rendre compte de l'existence ou de la non-existence de ce volet biodiversité.
  • Dans le débat Doit-on choisir entre le progrès et la biodiversité ?
  • Voir

Ses notes

Ses favoris

Document Le déroulé du Grenelle Environnement

Du 16 juillet à fin septembre 2007 : première phase consacrée au dialogue et à l'élaboration des propositions au sein des groupes

Les 6 groupes de travail ont été constitués de représentants de 5 collèges qui avaient pour vocation de représenter les acteurs du développement durable : l'État, les collectivités locales, les ONG, les employeurs et les salariés.

- groupe " lutter contre les changements climatiques et maîtriser la demande d'énergie " : il s'intéresse aux transports, à l'aménagement, à la construction, à l'habitat et à l'énergie ;

- groupe " préserver la biodiversité et les ressources naturelles " : il traite de l'eau, des espaces protégés, et inclura la pêche et les ressources halieutiques ;

- groupe " instaurer un environnement respectueux de la santé " : il analyse les enjeux liés la santé : qualité de l'alimentation, pollutions, déchets, qualité de l'air ....;

- groupe " adopter des modes de production et de consommation durables " : il travaille sur l'agriculture, l'agroalimentaire, la pêche, la forêt, la distribution et le développement durable des territoires ;

- groupe " construire une démocratie écologique " : il s'attache à débattre d'une réforme des institutions pour prendre en compte le pilier environnemental du développement durable, comment améliorer l'accès à l'information.... ;

- groupe " promouvoir des modes de développement écologiques favorables à l'emploi et à la compétitivité " : il aborde les questions de recherche, innovation, emploi, fiscalité écologique, publicité responsable ...

Ces groupes de travail ont remis leurs propositions le 27 septembre 2007.

Fin septembre - mi octobre 2007 : consultation du public

Le public a été consulté via des réunions publiques, des forums internet. : - 14 000 contributions sur Internet ont été recensées - 300 000 internautes sont intervenus sur le forum du Grenelle - 15 000 personnes ont été présentes au cours des 19 réunions régionales organisées.

Mercredi 24 et jeudi 25 octobre 2007 : tables rondes et annonces des conclusions du Grenelle Environnement

A la suite des tables rondes organisées autour de quatre demi-journées de travail, le Président de la République, Nicolas Sarkozy a annoncé les conclusions du Grenelle Environnement.

Le Grenelle Environnement permet d'aboutir à 268 engagements en faveur de l'environnement.

En décembre 2007 : lancement des 34 comités opérationels

Le Ministre d'État a lancé 34 comités opérationnels, pilotés par un parlementaire ou une personnalité reconnue, dont la mission était de proposer des actions concrètes pour la mise en oeuvre des engagements. Les travaux se sont, pour la plupart, achevés en mai 2008 pour laisser la place au " temps du Parlement ".

Entre 2008 et 2010 : les lois "Grenelle"

Le Parlement a adopté les textes nécessaires à la traduction législative des engagements du Grenelle Environnement.

Document Les causes de l'érosion de la biodiversité

Des causes naturelles peuvent expliquer la disparition d'espèces et la perte de fonctionnalité des milieux mais l'érosion actuelle de la biodiversité est largement attribuable aux activités humaines.

Au niveau international, cinq pressions majeures sur la diversité biologique -qui peuvent se conjuguer- ont été identifiées :

- la fragmentation et la destruction des milieux naturels liées, en particulier, à l'urbanisation croissante, à la culture intensive et au développement des infrastructures de transport :ceci affecte tout particulièrement les prairies, les zones humides, les tourbières;

- l'exploitation non durable d'espèces sauvages (surpêche, déforestation...), renforcée notamment par le commerce illégal qui menace par exemple le thon rouge ou l'éléphant;

- les pollutions d'origine domestique, industrielle et agricole

- l'introduction d'espèces exotiques envahissantes comme le vison d'Amérique ou les jussies ;

- le changement climatique qui peut s'ajouter aux autres causes ou les aggraver.

Il contribue à modifier les conditions de vie des espèces, les forçant à migrer ou à adapter leur mode de vie,ce que toutes ne sont pas capables de faire. Le changement climatique pourrait entraîner la perte de 15 à 37 % des espèces vivantes d'ici 2050.

Document Là où il y a des gènes, il y a de la biodiversité

La biodiversité génétique est une des formes de la biodiversité. Elle se définit comme  la variété et les différents types de gènes au sein d'un même espèce ou d'une même population. Sans gène, pas de diversité!

Document Les Hauts de Seine et ses abeilles

L'abeille est un insecte butineur, elle pollinise de nombreuses plantes. Elle est indispensable à l'équilibre des écosystèmes. Par la pollinisation, elle favorise le développement des fruits et des graines, lequel est essentiel pour renouveler les espèces végétales et pour nourrir de nombreux insectes, oiseaux et mammifères. L'abeille produit donc un double effet positif sur la biodiversité !

Malheureusement, ces dernières années, à cause des insecticides et de la gestion intensive des espaces verts (désherbages, plantations d'essences horticoles stériles...), les abeilles ont vu leur nombre diminuer.

De surcroît, l'abeille est une bonne indicatrice de la qualité de l'environnement car elle est très sensible à la pollution.

C'est pourquoi la mise en place d'une gestion environnementale des parcs départementaux, sans usage de traitement chimique ni insecticides, a permis de réintroduire des ruches dans certains grands espaces verts des Hauts de Seine.

On peut donc se féliciter de voir que l'abeille est entre de bonnes mains dans les département des Hauts de Seine et que tout est fait pour que son avenir soit assuré.

Document Biodiversité et droit de propriété intellectuelle

Conférence dirigé par Laurence Tubiana qui introduit les problématique posé par la biodiversité pour des entreprises tels que Hermès

Document Canard

Canard rigide au col blanc pose sans affectation devant son plan d'eau. Peu importe l'étendue de son domaine aquatique, le maître des lieux sait conserver le flegme et l'humilité d'un réel gentleman.
Photographie d'un canard en plan rapproché.

Document Piments, poivrons et tomates : conservation du patrimoine génétique et évolution des variétés

A l'occasion de l'année internationale de la biodiversité (2010), une animation est organisée dans un grand jardin maraîcher. Les deux intervenants présentent différentes variétés de piments, poivrons et tomates cultivées de par le monde.
Film documentaire avec les interventions de Marie-Christine Dauna (Inra, coordonnatrice du réseau de ressources génétiques Solanaceae) et Bruno Landon (directeur marketing, Clause) le 9 juillet 2010 à Valence (Drôme)

Document Pic de la Guadeloupe

Le Pic de la Guadeloupe ou Tapur tapé, Toto bwa, Toc Toc (noms créoles) est le seul oiseau survivant endémique de la Guadeloupe. Il est présent uniquement en Basse-Terre et en Grande-Terre des petites Antilles et se rencontre facilement dans le parc national de la Guadeloupe. Il est noir, bleuté sur le dos et rouge sur le ventre et la gorge. Le mâle a ceci de particulier que son bec est plus long que sa tête, ce qui n’est pas vrai pour la femelle.

Il mesure entre 26 et 28cm de long et pèse de 70 à 96g. Celui de Basse-Terre est légèrement plus grand que celui de Grande-Terre. Il vit surtout en forêt humide mais aussi mésophile, marécageuse et en mangrove.

La période de reproduction va de février à août.

Son cri est un « WA WA » rauque très audible.

Il se nourrit de termites, fourmis, larves d’insectes mais aussi de fruits : prunes, oranges, moubin, cythères, cabosses de cacao, …

Il ne bénéficie pas d’une très bonne image dans la tradition populaire.

Document Un long fleuve tranquille

Une sortie aussi bien pédagogique qu'historique. Une promenade le long du fleuve dans un département si riche en actions vers la préservation de la biodiversité, de la prise en compte de l'environnement dans le quotidien du citoyen.

À l’occasion de l’Année internationale de la biodiversité et de la commémoration de la crue de 1910, le Val de Seine en Essonne sera à l’honneur du 27 septembre au 3 octobre prochain (2010).

Riche de 3 000 hectares de milieux naturels, de nombreuses espèces animales et végétales et d’une mosaïque de paysages surprenants, cette grande coulée verte offre un cadre de vie de qualité à ses habitants.

Cet événementiel «La Seine, un fleuve à redécouvrir» sera l’occasion de valoriser des espaces de nature, souvent mal connus, tout en soulignant l’importance de la biodiversité en ville et à ses portes.

Une exposition découverte pour redécouvrir et visiter le patrimoine du département.

Document Qui doit payer pour préserver la biodiversité : état des lieux

Le samedi 30 avril 2011, au Carrefour numérique de la Cité des sciences, une table ronde s'est tenue dans le cadre de la concertation biodiversité 2.0 sur le thème :
qui doit payer pour la préservation de la biodiversité ?

Guillaume MARCHAIS – Ingénieur écologue AFIE (Association Française des Ingénieurs Ecologues) répond : Tout le monde ! Et d'ailleurs tout le monde paie déjà !

La biodiversité = somme des richesses naturelles devant être préservée par :

L’Union européenne - L’Union européenne contribue à la préservation de la biodiversité en :

  • fixant des directives cadres (oiseaux 1979 et habitats 1992) ;
  • fixant la mise en œuvre d’un réseau européen d’espaces protégés (Natura 2000) ;
  • soutenant des projets locaux de protection de la nature partout en Europe (ex : LIFE).

L’Etat - L’État contribue à la préservation de la biodiversité en :

  • fournissant les financements aux parcs naturels nationaux et aux réserves naturelles nationales ;
  • soutenant la mise en place du réseau européen d’espaces naturels Natura 2000 ;
  • subventionnant des travaux de recherche fondamentale et appliquée (IRD, Muséum, Cemagref, CIRAD, Ifremer, ONF, ONCFS....)
  • établissant le cadre législatif et réglementaire des activités humaines ;
  • employant les personnels des services déconcentrés de l’environnement (DIREN / DREAL) ;
  • soutenant la mise en place de la trame verte et bleue partout en France.

Les collectivités territoriales -  Les collectivités territoriales contribuent à la préservation de la biodiversité en :

  • fournissant les financements aux parcs naturels régionaux, aux réserves naturelles régionales et aux espaces naturels sensibles ;
  • mettant en place la trame verte et bleue tout en l’intégrant dans les différents documents d’urbanisme et d’aménagement du terriroire (PLU, SCOT, SRADT...) ;
  • soutenant une agriculture plus respectueuse de l’environnement (mesures agro-environnementales, contrat de développement durable...).

Les entreprises privées - Les entreprises privées contribuent à la préservation de la biodiversité en :

  • respectant la réglementation en vigueur sur les espèces et les espaces naturels protégés ;
  • mettant en oeuvre des procédés plus respectueux de l’environnement (ISO14001, HQE...) ;
  • favorisant les produits issus de l’agriculture biologique et certifiés écologiques (FSC, Ecolabel, PFEC…).
  • Les associations et ONG

Les associations et ONG  - elles contribuent à la préservation de la biodiversité en :

  • assurant la gestion d’espaces naturels ;
  • améliorant et diffusant les connaissances ;
  • militant auprès des autorités administratives et du gouvernement ;
  • finançant des projets de conservation de la nature.
  • Les citoyens (vous et moi !)

Les citoyens (vous et moi !) : nous contribuons à la préservation de la biodiversité en :

  • consommant des produits certifiés : Bio, FSC, MSC.... ;
  • soutenant les associations et les ONG (temps de travail ou dons) ;
  • jardinant sans phytosanitaires... (ou presque) ;
  • votant pour les politiques les plus engagés sur ce thème ;
  • allant se promener dans les réserves et les parcs ;
  • pratiquant l’écotourisme lors de voyages ;
  • cherchant à travailler dans ce secteur.

Document Qui doit payer préserver la biodiversité : des propositions

Le débat du samedi - Table ronde du 30 avril 2011, au Carrefour numérique de la cité des ScieLe samedi 30 avril 2011, au Carrefour numérique de la Cité des sciences, une table ronde s'est tenue dans le cadre de la concertation biodiversité 2.0 sur le thème : qui doit payer pour la préservation de la biodiversité ?

Guillaume Marchais - ingénieur écologue - fait les propositions suivantes :

Améliorations souhaitables

  • Augmentation de la capacité des fonctionnaires pour contrôler les demandes d’autorisations de développement suite au renforcement de la législation ;
  • Meilleure intégration des coûts de l’érosion de la biodiversité induits par les activités de certaines entreprises (surpêche, prolifération d’insectes et de rongeurs....) ;
  • Augmentation de la part d’agriculture biologique dans la production alimentaire.

La biodiversité est aussi préservée par la Nature !

  • Les ressources génétiques assurant la pérennité des produits de consommation selon les aléas (climat et maladies) ;
  • La pollinisation des plantes et arbres par les insectes (abeilles….) ;
  • Les substances pharmaceutiques (pénicilline, aspirine…) ;
  • L’épuration des eaux par les zones humides ;
  • Les cycles des nutriments (C, N, P et O)....

Mais elle est aussi menacée par :

  • La vente de plants de cultures génétiquement modifiées contaminants les plants sauvages ;
  • La pollution et les pesticides qui causent la mort de nombreux insectes pollinisateurs ;
  • L’appropriation des molécules naturelles à travers le dépôt de brevets internationaux.

Document Qui crache du lierre

Une gerbe de lierre vert semble être craché du mur blanc d'une façade d'un immeuble, sous le soleil de Paris.
Photographie d'une façade d'un immeuble parisien d'où sort du lierre. Paris 12ème. Mai 2011.

Document Neige de printemps

Photographie de l'arrondi d'un trottoir et de la chaussée adjacente. L'environnement est gris. Tout le long du trottoir, sur la chaussée, s'est accumulée, comme de la neige ou du coton, cette "poussière de printemps" que libèrent les arbres.
Photographie de la chaussée. Mai 2011. Paris

Document Le Bleu de Gex

C'est un fromage à pâte persillée non pressée et non cuite, au lait cru de vaches montbéliardes exclusivement. 


Au goût très naturel, tout en douceur, il possède des saveurs aux parfums de sous bois. Il se présente en meule de 34 cm de diamètre, pesant 7 à 8 kg. 
Son origine remonte au XIIIème siècle avec l'introduction des techniques de fabrication fromagère par des moines de l'Abbaye de St Claude dans le Jura.

L'appellation d'origine contrôlée a été obtenue en 1977.

Fromagerie de l'Abbaye

La fromagerie de Chézery-Forens est l'une des quatre fromageries où l'on produit encore le Bleu de Gex ou Bleu du Haut-Jura. Grâce à la galerie de visite, suivez les différentes étapes de la fabrication artisanale en passant par les caves d'affinage avant de rejoindre une boutique où vous pourrez fondre... pour sa saveur incomparable.



Visite de 9h à 11h. Entrée libre pour les individuels, payante et sur rendez-vous pour les groupes (dégustation comprise). Magasin ouvert 7j/7 de 8h à 12h et de 17h à 19h.

Contacts : 04 50 56 91 67 - http://www.fromagerie-abbaye.fr/

Document Mobilisation générale pour le logement 2012

La Fondation de l'Abbé Pierre pour le logement lance une pétition qui suggère quatre mesures pour le logement. Cette pétition a pour objectif d'inciter les candidats aux élections présidentielles de s'engager fermement à mener une autre politique pour le logement.

Les quatre engagements  :

  1. Produire suffisamment de logements accessibles
  2. Réguler les marchés et maîtriser le coût du logement
  3. Moins d'injustice et plus de solidarité
  4. Construire une ville équitable et durable : un impératif pour vivre ensemble

http://www.mobilisationlogement2012.com

Document AMAP

Une AMAP (Association pour le maintien de l’agriculture paysanne) naît en général de la rencontre d'un groupe de consommateurs et d'un producteur prêts à entrer dans la démarche.

Les engagements des consommateurs

  • Payer sa part de la récolte à l’avance, en comprenant que cela inclut le partage des risques et des bénéfices avec la ferme, pour la saison à venir.
  • Venir chercher son panier au jour et à l’heure dits. […]
  • Communiquer en toute franchise et liberté ses bonnes remarques, ses questions ou ses insatisfactions directement auprès de son producteur et du coordinateur, pour qu’ils puissent examiner ensemble si des explications ou des améliorations sont possibles.
  • Partager ses idées et ses initiatives avec la ferme et les autres partenaires afin d’améliorer le fonctionnement du projet.

Les engagements des producteurs

  • Produire une diversité de légumes et d’autres éléments, si possible, pour composer des paniers variés.
  • Livrer les produits au jour et à l’heure dits.
  • Aviser ses partenaires en cas de problèmes exceptionnels qui affecteraient la livraison ou toute activité : problème climatique grave, maladie, etc.
  • Être ouvert pour expliquer le travail de la ferme à ses partenaires.
  • Prendre en compte les remarques et les besoins de ses partenaires.
  • Dans le cas où il ne peut satisfaire à une demande, en expliquer les raisons.
  • Effectuer une évaluation à la fin de la saison.

Ensemble, ils définissent la diversité et la quantité de denrées à produire pour la saison. Ces denrées peuvent être aussi bien des fruits, des légumes, des oeufs, du fromage, de la viande...

La diversité est très importante car elle permet aux partenaires de l'AMAP de consommer une grande variété d'aliments, d'étendre la durée de la saison, et de limiter les risques dus aux aléas climatiques et aux éventuels problèmes sanitaires.

Le groupe de consommateurs et l'agriculteur se mettent également d'accord sur les méthodes agronomiques à employer. Ces dernières s'inspirent de la charte de l'agriculture paysanne et du cahier des charges de l'agriculture biologique (les producteurs possèdent souvent le logo AB).

Derniers points de discussion préparatoire au lancement de l'AMAP : le prix du panier, le lieu et l'heure de la distribution périodique.

Le prix du panier est fixé de manière équitable : il permet au producteur de couvrir ses frais de production et de dégager un revenu décent, tout en étant abordable par le consommateur.

Il est en général proche de celui d'un panier composé de la même manière en grande surface, tout en ayant une qualité nutritionnelle et gustative supérieure (dégagé du soucis de rendement et de vente, le producteur recherche la satisfaction des consommateurs en privilégiant les variétés végétales -ou races animales- de terroir ou anciennes reconnues pour leur qualité gustative).

Un tel prix est rendu possible du fait de l'absence de gâchis au niveau des produits, de l'absence d'intermédiaires entre le producteur et les consommateurs, et d'un emballage minimum voir absent.

Afin de permettre la participation de tous à l'AMAP, et notamment des consommateurs à faible revenu, différentes possibilités de règlement existent, par exemple la mensualisation des encaissements des chèques ou la réduction du prix du panier en échange d'une aide à la distribution.

Document Jonquille au pied du mur

Sur un fond gris d'un mur, au centre une jonquille à la tête penchée vers la gauche. Elle ouvre sa collerette et ses pétales jaune soleil vers le sol. A droite au bord de la photographie, les feuilles vert épinard de la jonquille apparaissent comme si elles sortaient du mur.
Photographie d'un jonquille poussant au pied du mur d'un immeuble en région parisienne - mars 2012 - Val de Marne

Document Rien ne sert de courir

La photographie d'une botte de foin où est coincée au milieu de la botte une ardoise d'écolier où est inscrit en blanc sur un fond sombre: on ne poursuit pas les coqs!
Photographie d'une botte de foin et d'une ardoise prescrivant de ne pas courir après les coqs prise au cours d'une foire aux entreprises vertes en Essonne à Étampes - juin 2012

Document Branche presqu'en fleur

Un contre jour, contre-plongée de branches de cerisier. Un ciel bleu, deux nuages et une branche de cerisier presqu'en fleur.
Photographie d'une branche d'arbre prise dans un parc du Val de Marne avril 2013.

Document Beau paysage

Entre deux rives verdoyantes d'arbres et de hautes herbes vertes coule la Seine dans la commune de Samois. Le ciel est bleu et il fait beau.
Photographie de le Seine coulant à Samois-sur-Seine, le 7 juin 2012

Billets

le ven. 01 juin 2012 Exagération

Un emploi dans le monde "vert"= préserver, employer; sous payer!

Aujourd'hui, j'ai lu une offre d'emploi dans le domaine de l'environnement et de la biodiversité pour un parc naturel .
Oui il est des emplois dits "verts" qui se font rémunérer pour un salaire de moins de 1500€ pour 35 heures et à un niveau d'études à Bac + 5 voire 6!
Scandaleux pourriez-vous me dire! et je vous donnerai entièrement raison, c'est un scandale!
Mais comment faire? qui paie pour préserver la biodiversité et la nature? sinon l'état! Pas les collectivités locales, peut-être les entreprises un peu comme les plans de formation....

Ses contacts

Pas encore de contacts

 
V
O
T
R
E

A
V
I
S