Comment aménager harmonieusement le territoire ?

Un "espace harmonieux" prend en compte les usages et les besoins de la population d'une part et la reconquête de la biodiversité d'autre part. Ces deux objectifs sont-ils compatibles ? Dans quelle mesure peut-on les concilier ?

la poursuite de l'harmonie

Par harryvern Signaler cette opinion

Cela semble un vieux rêve, un parfum de paradis perdu - et cette question toujours qui me revient sitôt que je quitte la campagne pour marcher en ville : pourquoi, mais pourquoi diable n'y fait-on pousser que des marroniers ou des cerisiers "décoratifs", c'est à dire sans cerise comestible? alors que sur les routes hors des villes on trouve des chataîgniers, des pommiers sauvages, des noyers, des baies à profusion ? Pourquoi ne penser le jardin en ville que comme décor de roy et pas corne d'abondance partagée?

Y- aurait-il un esprit économique malveillant qui empêche aussi bien le déploiement de ressources gratuites, que la protection de certains endroits économiquement rentables? Effectivement comment aussi concilier zone d'achat intensive (centres commerciaux et réseau routier y attenant) et reproduction des grenouilles?

Commentaires