+

Qui doit payer pour préserver la biodiversité : état des lieux

Le samedi 30 avril 2011, au Carrefour numérique de la Cité des sciences, une table ronde s'est tenue dans le cadre de la concertation biodiversité 2.0 sur le thème :
qui doit payer pour la préservation de la biodiversité ?

Guillaume MARCHAIS – Ingénieur écologue AFIE (Association Française des Ingénieurs Ecologues) répond : Tout le monde ! Et d'ailleurs tout le monde paie déjà !

La biodiversité = somme des richesses naturelles devant être préservée par :

L’Union européenne - L’Union européenne contribue à la préservation de la biodiversité en :

  • fixant des directives cadres (oiseaux 1979 et habitats 1992) ;
  • fixant la mise en œuvre d’un réseau européen d’espaces protégés (Natura 2000) ;
  • soutenant des projets locaux de protection de la nature partout en Europe (ex : LIFE).

L’Etat - L’État contribue à la préservation de la biodiversité en :

  • fournissant les financements aux parcs naturels nationaux et aux réserves naturelles nationales ;
  • soutenant la mise en place du réseau européen d’espaces naturels Natura 2000 ;
  • subventionnant des travaux de recherche fondamentale et appliquée (IRD, Muséum, Cemagref, CIRAD, Ifremer, ONF, ONCFS....)
  • établissant le cadre législatif et réglementaire des activités humaines ;
  • employant les personnels des services déconcentrés de l’environnement (DIREN / DREAL) ;
  • soutenant la mise en place de la trame verte et bleue partout en France.

Les collectivités territoriales -  Les collectivités territoriales contribuent à la préservation de la biodiversité en :

  • fournissant les financements aux parcs naturels régionaux, aux réserves naturelles régionales et aux espaces naturels sensibles ;
  • mettant en place la trame verte et bleue tout en l’intégrant dans les différents documents d’urbanisme et d’aménagement du terriroire (PLU, SCOT, SRADT...) ;
  • soutenant une agriculture plus respectueuse de l’environnement (mesures agro-environnementales, contrat de développement durable...).

Les entreprises privées - Les entreprises privées contribuent à la préservation de la biodiversité en :

  • respectant la réglementation en vigueur sur les espèces et les espaces naturels protégés ;
  • mettant en oeuvre des procédés plus respectueux de l’environnement (ISO14001, HQE...) ;
  • favorisant les produits issus de l’agriculture biologique et certifiés écologiques (FSC, Ecolabel, PFEC…).
  • Les associations et ONG

Les associations et ONG  - elles contribuent à la préservation de la biodiversité en :

  • assurant la gestion d’espaces naturels ;
  • améliorant et diffusant les connaissances ;
  • militant auprès des autorités administratives et du gouvernement ;
  • finançant des projets de conservation de la nature.
  • Les citoyens (vous et moi !)

Les citoyens (vous et moi !) : nous contribuons à la préservation de la biodiversité en :

  • consommant des produits certifiés : Bio, FSC, MSC.... ;
  • soutenant les associations et les ONG (temps de travail ou dons) ;
  • jardinant sans phytosanitaires... (ou presque) ;
  • votant pour les politiques les plus engagés sur ce thème ;
  • allant se promener dans les réserves et les parcs ;
  • pratiquant l’écotourisme lors de voyages ;
  • cherchant à travailler dans ce secteur.