+

Le merle noir

Au début du 19 ème siècle, le merle noir se rapproche des villages et quittent son habitat forestier.

Aujourd’hui, il paraît qu’il fait partie des 5 espèces d’oiseaux les plus nombreuses en France.

L’érosion de la biodiversité passant par la destruction des bosquets ou des talus, les haies ou les buissons ou les marais et les landes, les forêts et les jardins = disparition du merle noir qui aime se nicher dans tous ces endroits.

Le merle noir aime la fraîcheur et les vers de terre. C’est une proie facile pour les chats dynamiques, car il se nourrit essentiellement à terre.

Déforestation à outrance dans l’hexagone = perte du merle noir qui débarrasse certains arbres de leurs insectes et de leur chenille ainsi qu’un nombre considérable de larves.

Le merle noir nous débarrasse des fruits pourris et des déchets des cuisine quand on pense à les laisser dehors en hiver. C’est un habitué des jardins, il annonce le printemps par un chant puissant et mélodieux.

Pour plus d’information :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Merle_noir