+

Que faire pour préserver la biodiversité? (1)

L'espèce humaine modifie profondément son environnement. Elle agit sur la quasi-totalité de la surface de notre planète, même sur les espaces qui les plus inhabités. Comme tout être vivant, l'Homme ne peut pas vivre sans interagir avec d'autres espèces. Préserver la biodiversité lui est donc vital. Ceci explique la présence de nombreux programmes et outils de sauvegarde de la nature ainsi qu'une mobilisation à tous les niveaux (gestionnaires, chercheurs, politiques, élus, associations, grand public, entreprises, etc.).

Comment la biodiversité est-elle protégée au niveau international ?

La planète regorge d'espaces naturels remarquables dont certaines zones, nommées points chauds de la biodiversité ou « hot-spots », accueillent une biodiversité particulièrement importante. De nombreux espaces (terrestres et maritimes) sont protégés, de multiples façons. En 2007, 110 000 sites environ soit 18 000 000 km² étaient protégés de par le monde, et ce par un ensemble de grandes organisations internationales. Parmi celles-ci, l'Unesco avec son programme sur les humains et la biosphère, « Man and biosphère» (Mab) possède le plus important réseau coordonné de protection de la biodiversité avec 535 sites protégés dans plus de 100 pays.
De plus, un ensemble de directives et politiques communes de gestion des milieux et des espèces ont été établies au niveau international afin de protéger plus efficacement la biodiversité. La Convention sur la diversité biologique (CDB) a établi en avril 2002 un plan stratégique dont l'objectif principal était d'arrêter l'érosion de la biodiversité en 2010.
La liste rouge de l'UICN recense quant à elle l'ensemble des espèces en danger, en voie d'extinction ou disparues dans le monde. Des lois internationales empêchent leur chasse, leur cueillette et leur commerce.

La protection de la biodiversité en France

La France compte grâce à ses territoires d'outre-mer un patrimoine naturel très important : elle est placée au 4e rang mondial pour sa biodiversité. Plus de 12 % de sa surface est protégée en 2009 par 46 parcs naturels régionaux, 9 parcs nationaux, 600 arrêtés de biotope et plus 100 000 hectares de littoraux appartenant au Conservatoire du littoral. De plus, le réseau européen Natura 2000 de protection des milieux concerne plus de 6,8 millions d'hectares de notre territoire en 2008. Et ces chiffres sont en constante évolution.

Au niveau national, l'état a défini différentes politiques de protection de l'environnement. Ces textes juridiques (lois et règlements) sont regroupés dans le code de l'environnement. Ils imposent un respect des écosystèmes, limitent les rejets des industries et des particuliers dans l'environnement et la modification des espaces naturels.

Au niveau local, différentes structures spécifiques interviennent à des niveaux divers dans la gestion de l'environnement ; syndicats de gestion, mairies. Les directions régionales de l'environnement...) veillent à leur bonne qualité écologique et à l'application des réglementations (arrêtés préfectoraux...). D'autres actions ciblées contribuent également au maintien de la biodiversité.