Faut-il se mobiliser face à l’érosion de la biodiversité ? si oui comment ?

L'impact de l'action humaine sur la biodiversité doit-il être distingué de celui des autres facteurs qui interviennent sur l'évolution naturelle de la biodiversité ? L'homme doit-il être tenu pour responsable de l'équilibre de la biodiversité et doit-il se mobiliser pour le préserver ? Comment peut-il le faire même s'il le souhaite ?

Synthèse sur le devenir de la biodiversité

Marine Derveaux

Plusieurs grandes études mondiales sur le devenir de la biodiversité ont été analysées par un groupe d'experts internationaux, conduit par Paul Leadley et Henrique Miguel Pereira. Les auteurs de cette synthèse ont étudié différents scénarios d'évolution de la biodiversité terrestre, en eau douce et marine.
Quels indicateurs Pour poursuivre leurs recherches, les scientifiques se sont basés sur les indicateurs suivants : - Les extinctions d'espèces - l'abondance et la structure des communautés - la perte et dégradation des habitats - modifications de la distribution des espèces.
Des résultats critiques Implacables et sans grande surprise, les résultats démontrent la nécessité de changer aujourd'hui (...)

Voir ce document dans la médiathèque

La Biodiversité, une notion historique

Guillaume Billet Benjamin Bonnefoy

La notion de temps est intimement liée à (...)

Voir ce document dans la médiathèque

Conserver in situ et ex situ

Inconnu

Globalement, ce n'est pas tant la présence de l'homme qui perturbe l'équilibre écologique des écosystèmes que ses activités de plus en plus intensives qui, notamment dans les plaines, fragmentent de plus en plus les secteurs où s'exprime encore une certaine biodiversité. La destruction des habitats et leur fragmentation sont donc les deux principaux facteurs de la perte d'un haut niveau de richesse biologique.
Cependant, une grande partie des activités humaines semble compatible avec le maintien d'une biodiversité importante à (...)

Voir ce document dans la médiathèque

Les causes de l'érosion de la biodiversité

France. Ministère de l'écologie, du développement durable, des transports et du logement

Des causes naturelles peuvent expliquer la disparition d'espèces et la perte de fonctionnalité des milieux mais l'érosion actuelle de la biodiversité est largement attribuable aux activités humaines.
Au niveau international, cinq pressions majeures sur la diversité biologique -qui peuvent se conjuguer- ont été identifiées :
- la fragmentation et la destruction des milieux naturels liées, en particulier, à (...)

Voir ce document dans la médiathèque

6,5 milliards!

France. Ministère de l'écologie, du développement durable, des transports et du logement

6,5 milliards! C’est la population mondiale actuelle.
La planète compte 200 000 habitants de plus chaque jour sur terre.
Autant d’êtres humains qui auront toujours besoin de plus d’espaces et de puiser dans les ressources de la planète. Cette situation démographique rend d’autant plus crucial et urgent pour l’humanité la préservation des multiples « services » que lui rendent la biodiversité et des milieux naturels (...)

Voir ce document dans la médiathèque

Éthique environnementale et compensations territoriales 

Julie Gobert

La construction ou l’extension d’une infrastructure « impactante » peut justifier l’application négociée (...)

Voir ce document dans la médiathèque

Neoplanète - 14/06/10 - Les carrières : un atout pour la biodiversité

Teddy Follenfant Xavier Lascaux

Interview de Xavier Lascaux par Teddy (...)

Voir ce document dans la médiathèque

Quand la biodiversité est facteur de croissance : les Artisans du Changement

Sylvain Braun

Extrait de l'épisode "Les enjeux de la biodiversité" issu de la série documentaire de Sylvain Braun "Artisans du Changement"
Avec : (...)

Voir ce document dans la médiathèque

Zones à nettoyer

Cerise Groupa

Dans un contexte où tout doit être calculé ou rémunéré, j'apprécie tous ces bénévoles qui se lèvent tôt le matin pour nettoyer la rivière passant dans la ville où ils habitent. Ils se donnent rendez-vous sur l'appel des gardes animateurs des parcs et zones sensibles. Ils s'habillent de bottes et de gants ridicules, ils prennent les sacs fournis par ces mêmes gardes et se lancent à (...)

Voir ce document dans la médiathèque